Homonymes amusants pour lecteurs gourmands!

Homonymes amusants pour lecteurs gourmands!
Chers lecteurs et lectrices, je vous propose de vivre les homonymes délicieusement à travers un récit amusant, ficelé avec les ingrédients nécessaires au partage de la beauté de la langue française et de ses complexités.

Vendredi, j'ai fait une virée à l'hôtel Feu et Flamme, histoire de contempler cette merveille d'un autre âge dont j'ai tant entendu parler. À l'entrée se dresse un splendide autel orné de fleurs de lys et de perles. Senteur de rose, parfums d’encens; une céleste invitation à l’élévation des sens laisse augurer la suite du parcours.

Une fois requinquée par cette subtilité si bien agencée, je me suis dirigée instinctivement vers le restaurant de ce lieu haut en plénitude; il faut dire que le temps passe vite quand on s'imprègne de bien-être. Je ne m'étais pas rendu compte, mine de rien, qu'il était déjà midi.

Des effluves d'une rare intensité transportent avec eux des rimes de liberté, d'un ailleurs qui ne m'est pas inconnu. Mes souvenirs me ramènent alors à l'antre spirituel de Shankar, mon coach d'inspiration vitale, qui ne manquait jamais de me faire infuser un thé à base de basilic chaque fois qu'il revenait de la basilique Saint Clair. 

Il me claironnait alors : quiconque a foi dans les divines vertus du basilic n'aura plus jamais de crises de foie même en dévorant du chocolat noir trois fois par jour. Et il faut croire qu'il a raison; depuis lors, je n'ai eu de cesse d'abuser de chocolat et de boire de ce fameux thé au basilic. 

Le repas servi au Feu et Flamme, qu'est-ce qu'il est divin! Mais bon, il faut bien que la journée se poursuive, tout en restant en mode détente et relaxation. 

Toutefois, sortant de l’hôtel pour découvrir les rues alentour, mon regard se fixe instinctivement sur un dessin représentant la main d'un homme qui entrelace celle d'une femme et tenant ensemble une chandelle d'amour. Je ne peux m'empêcher de penser aux desseins parfois bien surprenants de la vie.

Alexandre et moi sommes si différents et je ne compte plus la somme de nos différends depuis plus de dix ans. Malgré cela, nous vivons un amour vrai. L’amour vrai, un mythe? Nous n'avons jamais permis aux mites de ravager notre relation dont nous vivons précieusement tous les instants : de la dispute à la réconciliation.

Vendredi prochain, nous convolerons en justes noces devant le maire, en bordure de mer. Ma chère mère ne cesse de me lasser en m'implorant de faire lacer ma robe de mariée sur son avant. Selon elle, l'effet n'en sera que plus majestueux. Allez savoir! Notre lune de miel sera donc vécue sous le signe du cygne, dans une maison de campagne londonienne aux murs et accessoires d'une blancheur crémeuse, symbole de lumière et de vie.

Il est 21h30; épuisée, je rentre dans ma chambre, mais avant de m'endormir, je filtre le philtre d'amour pour mes retrouvailles avec mon Alex. Cannelle, gingembre et miel sauvage en décoction dans du jus de citron vert, car l'amour, ça s'entretient et pas seulement dans les mythologies.


Suivez notre blogue sur Facebook dans la boîte ci-bas!

2

    • Avatar
      MiniFée
      Mar 4, 2015

      J'espère qu'en marchant vers l'autel, exhaussée sur vos talons aiguilles, vous avez ressenti le bonheur de voir vos vœux de mariage exaucés!

    • Avatar
      lilycat
      Mar 6, 2015

      Bien parlé minifée, ces homonymes quand ils nous tiennent !

Laisser un commentaire

* Pseudo:
* Courriel: (Non dévoilé)
   Site web : (incluant http://)
* Commentaire :