Le mythe de la machine à énergie libre de Tesla en littérature

Le mythe de la machine à énergie libre de Tesla en littérature

Assez peu connu de la population en général, Nikola Tesla (1856-1943) fait néanmoins partie des personnages scientifiques marquants pour tous ceux qui baignent dans les domaines du génie, de la science et de la technique. Ayant à son actif plus de trois cents brevets et plus d’une centaine d’inventions, Nikola Tesla est incontestablement l’un des plus grands génies techniques du siècle passé. Celui-ci ayant malheureusement de piètres attitudes en marketing et en relations interpersonnelles, il a vécu dans l’ombre de son contemporain Thomas Edison. Collègues à une certaine époque, les deux hommes sont devenus ennemis à la suite d’un différend au sujet du courant électrique alternatif. Sans Tesla, la plupart des inventions d’Edison n’auraient pas tenu la route. Et en fin de compte, le courant triphasé (qu’on utilise dans les lignes haute-tension) est celui qui a conquis le monde, même si peu de gens savent le rôle que Tesla a joué dans sa démocratisation. Il est le père de la technologie radio, mais le crédit revient à un autre.

Tesla était un homme très singulier. Il avait la mémoire eidétique, ce qui lui permettait de visualiser dans sa tête n’importe quel système sans avoir besoin de le mettre sur papier. Il était aussi très exigeant avec lui-même : ne dormant que quelques heures par nuit, il ne s’est jamais marié, considérant que cela le retarderait dans son travail. Il avait aussi de drôles d’obsessions; à un moment dans sa vie, il s’impatientait contre toute chose qui n’était pas un multiple de trois, et craignait les boucles d’oreilles. Il a été dépendant au jeu pendant quelque temps, jusqu’à ce qui comprenne les dégâts que cela pouvait causer : dès lors, il a radicalement cessé le jeu, l’alcool, le café, et tout stimulant.

Le mystère entourant le meurtre brutal d'une journaliste scientifique, commandé par les dirigeants d’une pétrolière, n'a pas fini de donner des maux de tête au sergent-détective Martin Black. Pris dans une toile tissée par les intérêts de chacun, il rencontre toute une gamme de personnages : un amoureux éconduit; une jeune femme menant sa propre enquête; une organisation d’écologistes extrémistes; un groupe mafieux engagé pour réaliser un coup d’éclat et, finalement, un scientifique cachant une découverte extrêmement importante : un prototype fonctionnel de la machine à énergie libre, imaginée jadis par Nikola Tesla.

Machine et machinations est un polar à saveur écologique. Au cœur de l’action, un débat fondamental autour d'un enjeu crucial : la production d’une énergie propre, renouvelable et, surtout, accessible à tous. La guerre éclate entre ceux qui voient la machine à énergie libre comme une menace et ceux qui croient bon de la démocratiser.



Vers la fin de sa vie, Tesla a présenté l’idée de la machine à énergie libre, une machine qui tirerait sa puissance du vide et qui pourrait fournir de l’énergie à l’infini et presque sans effort. Tesla avait l’ambition d’offrir l’électricité et les télécommunications gratuitement tout autour du monde. Une telle machine, selon les lois de la physique actuelles, est strictement impossible à réaliser, cependant, plusieurs ont la conviction que Tesla détenait un secret monumental dépassant les limites connues de la science. À cause des difficultés techniques que représente la fabrication de cette invention, mais également à cause de la révolution qu’elle causerait dans l’économie, Tesla a été complètement discrédité vers la fin de sa carrière par ses homologues, qui l’ont fait passer pour un fou. Il est mort seul et sans le sou dans un hôtel de New York.

Les raisons pour lesquelles cette machine enflamme l’imaginaire populaire ne sont pas étrangères à cette double problématique. Premièrement, Tesla se trompait très rarement et ne dessinait pas ses idées de prototypes; il est impossible de retrouver le moindre plan de cette machine, qui prend le rôle d’une invention utopique. Ensuite, parce qu’elle occasionnerait un renversement des pouvoirs si elle existait, les défenseurs de Tesla promulguent la théorie du complot, soutenant que les grandes puissances de ce monde couvrent le secret de la machine et l’empêchent d’être dévoilé, de peur de perdre leur monopole. Imaginez le chamboulement! Notre économie, qui repose principalement sur le fait que l’énergie a un coût, devrait se redéfinir de A à Z, ce qui présenterait un risque important pour les plus riches de perdre leur statut. C’est avec ces deux éléments combinés qu’est née la légende de la fameuse machine à énergie libre.

Pendant mes études en ingénierie, j’ai aussi caressé le rêve qu’une telle invention soit possible. Et le combat enfiévré qui scinde les deux clans – celui du « c’est impossible, la physique ne le permet pas » contre celui du « complot orchestré par les puissants ayant le monopole énergétique » – a fait germer en moi l’idée d’un roman policier portant sur ce sujet. Il est bien évident que ceux qui proposent des avenues alternatives permettant un monde meilleur, si cela ne se traduit pas en un gain économique, seront réduits au silence de manière possiblement injuste par ceux qui tirent les rênes du marché en ce moment. C’est dans cet état d’esprit que j’ai écrit « Machine et machinations », en réfléchissant à la véritable guerre qui pourrait éclore si on fabriquait cette machine. Dans ce roman, non seulement j’aborde la thématique de l’énergie, mais en plus je navigue dans les eaux troubles d’une enquête policière se déroulant dans les rues de Montréal.

Si ce sujet vous exalte comme moi, je vous invite à me rencontrer au lancement de « Machine et Machinations » qui aura lieu au bar les Pas Sages de la rue Rachel, le 9 octobre prochain à 18h. Guettez-le aussi en librairies, il sera disponible partout dès la mi-octobre!

Florence Morin

1

    • Avatar
      ginger
      Oct 13, 2015

      Ça a l'air très bon, moi qui aime les thriller. Je vais surement l'acheter. Mon conjoint qui est ingénieur et professeur de physique, me dit que Tesla aurait probablement été l'inventeur de l'ampoule électrique et que son idée lui aurait été voler par Edison.

Laisser un commentaire

* Pseudo:
* Courriel: (Non dévoilé)
   Site web : (incluant http://)
* Commentaire :